Objectifs de la formation

Former des cadres aux compétences multi-techniques capables de gérer des équipements et des installations, d’animer et d’encadrer du personnel, de participer à des études ou projets et ce, principalement dans le cadre des activités de maintenance, d’exploitation, d’ingénierie et de qualité. L’accent est mis sur les méthodes, les outils et les technologies actuelles utilisés dans l’industrie et qui permettront au titulaire de ce diplôme de s’intégrer rapidement dans l’entreprise et deprendre des responsabilités à court terme.

  • Formation en modules sur 5 U.E

    Programme

    UE1 – Management, Gestion, Communication (150 h)
    UE2 – Formation Scientifique et Méthodologique (150 h)
    UE3 – Formation technologique (150 h)
    UE4 – Activités et projets tutorés
    UE5 – Activités et projets en entreprise

    Modalités de la formation

    • le volume des enseignements est de 450 heures, réparti entre cours, travaux dirigés et travaux pratiques,
    • un projet tutoré est confié à chaque groupe d’étudiants sur l’année,
    • la formation par apprentissage est basée sur un rythme d’alternance de 15 jours, sur 12 mois,
    • établissement partenaire : Lycée Isaac Newton, 1, place Jules Verne, 92110 Clichy-la-Garenne

  • Conditions d’admission

    Formation ouverte aux titulaires d’un diplôme Bac +2 ou équivalent à dominantes scientifique et technologique tels que : DUT GIM, GEII, MP, GMP, GTE ou L2 ou BTS MS, Electrotechnique, SN, ATI, CRSA, CIRA, FEE, MAVETP Présélection : sur dossier.
    Sélection : sur entretien de motivation et étude du dossier de candidature

  • Compétences professionnelles visées

    Compétences en exploitation et maintenance des systèmes multi-techniques :
    • définir et mettre en oeuvre les indicateurs pertinents,
    • maximiser la disponibilité des équipements,
    • réaliser l’ordonnancement des travaux de maintenance,
    • analyser les défaillances et les coûts,
    • déployer et utiliser une GMAO,
    • participer à des diagnostics ou à des interventions complexes nécessitant une expertise technique.

    Compétences en gestion de la production industrielle :
    • conduire des actions visant l’amélioration des performances industrielles,
    • analyser et améliorer le système de production,
    • participer à la définition de la politique de gestion de production ou de maintenance et la mettre en œuvre,
    • implanter, exploiter, piloter des systèmes d’information et de gestion (GPAO, GMAO, PGI),
    • manager l’équipe d’agents ou de techniciens,
    • analyser et améliorer des situations de travail,
    • participer à la mise en œuvre des actions qualité, sécurité et environnement.

    Compétences en production :
    • superviser une implantation d’atelier,
    • réceptionner et participer à la mise en place de nouveaux équipements sur les sites,
    • assurer l’ordonnancement de la production,
    • choisir ou optimiser une politique de gestion des stocks,
    • optimiser les flux de produits,
    • participer à la réduction des coûts,
    • intégrer les méthodes de tension des flux, de juste à temps

  • Débouchés professionnels

    Les diplômés intègrent facilement les entreprises qui apprécient ces techniciens capables de s’adapter à des situations industrielles en constante évolution.

    Secteurs d’activité : exploitation et maintenance dans les secteurs de la production manufacturière, des transports urbains ou de la production d’énergie et de l’efficacité énergétique, gestion des équipements techniques du bâtiment,…
    Fonctions occupées : responsable (-adjoint) de maintenance et travaux neufs, technicien méthodes, conducteur de chantier, chef d’équipe de maintenance, technico-commercial, technicien spécialisé…
    Catégories professionnelles : agent de maîtrise, techniciens, assimilés cadres. Durée moyenne de recherche d’emploi : ≤ 4 mois.

    Par ailleurs, quelques étudiants poursuivent leurs études en apprentissage en master à caractère professionnel, en particulier « MQSE, Maintenance, Qualité, Sécurité, Environnement » (Université Paris 13), ou en écoles d’ingénieurs.